Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

Le médaillé d’or robotlympique 2018

Sourire descendu tout schuss entre huffingtonpost.fr et parismatch.com

MINIROBOT CORP/YOUTUBE

Ce lundi 12 février, au Welli Hilli Park, à une heure de route des JO de Pyeongchang, dans le district de Hoengseong, 8 robots se sont affrontés sur les pistes pour remporter les 10 000 wons sud-coréens (environ 7 500 euros) du Ski Robot Challenge. La descente, classique, comportait des portes par lesquelles il fallait passer avant d’atteindre la ligne d’arrivée. Chaque appareil devait passer, sans l’aide de son propriétaire, le plus de portes possible et boucler une piste de 80 mètres le plus rapidement possible. Trois essais étaient accordés.

Des androïdes encore loin d’un vrai skieur

Chaque androïde devait respecter certaines règles : des « jambes » et des « bras » avec des articulations similaires aux chevilles et aux coudes, 50 cm de haut minimum et une caméra permettant de repérer les drapeaux pour s’orienter. Évidemment, comme dans toutes les compétitions robotiques, tout ne s’est pas passé comme prévu, et beaucoup de robots ont lamentablement échoué certaines de leurs descentes. La course a offert aux spectateurs un festival de chutes, les robots n’étant équipés pour la plupart que de capteurs sensoriels capables de reconnaître leur propre position ainsi que la couleur des portes (bleu et rouge). « Parce qu’ils ne sont pas des humains, les robots peuvent parfois ne pas reconnaître les différences de nuances de couleurs. Ainsi, pendant la compétition, ils ont sûrement mal analysé la couleur des piquets des drapeaux à cause de la lumière du soleil », a déclaré au Korea Herald Kim, directeur des ventes chez Mini Robot Corp.

Les 8 équipes, présentées sur la page Facebook de l’événement, ont fabriqué des robots androïdes, mais au design différent.

ROBOT SKI CHALLENGE

Taekwon V, médaille d’or

Le grand gagnant, TAEKWON-V, est un petit robot équipé d’un manteau bleu (au milieu en bas, sur la photo ci-dessus). Il a passé cinq portes et relié la piste en seulement 18 secondes. S’il se débrouille assez bien, cela ne l’empêche pas de s’emmêler les pinceaux, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, qui dévoile également le système de vision de l’androïde.

 

Le but de ce concours ? Montrer au monde les compétences en termes de robotique de la Corée du Sud.  L’événement a également permis à beaucoup d’équipes de tester leurs prototypes de robots autonomes. Il était organisé par le ministère sud-coréen du Commerce et de l’Industrie, en partenariat avec l’Institut coréen pour la promotion de l’industrie robotique.

L’organisateur, Kim Dong Uk, pense que dans le futur, « les robots auront leurs propres jeux d’hiver en parallèle des Olympiques pour les humains », rapporte Reuters.

Sources : huffingtonpost.fr et parismatch.com