Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

Quand les filets attrapent l’eau !

Sourire chassé sur Moustacho :

Un équipement ingénieux, dans le sud du Maroc, transforme le brouillard en eau potable. L’installation est sous forme de filets noirs, tendus à la verticale : leur rôle est de capturer les micro-gouttelettes présentes dans le brouillard, à la manière d’une toile d’araignée, et de les acheminer une à une vers un grand bassin.

Une fois l’eau récoltée, elle est filtrée et canalisée vers 5 villages situés au pied de la montagne.

Ce projet a été créé par Aissa Derhem, président de l’association Dar Si Hmad. Il a eu l’idée de le mettre en œuvre après avoir vu les gardiens des antennes de télévision installées à Boutmezguida recueillir l’eau de brouillard, qui se condensait sur celles-ci.

Grâce à cette idée astucieuse, Aissa Derhem a pu assurer les besoins quotidiens en eau potable de 500 habitants : « Avant, femmes et enfants devaient marcher plus de trois heures par jour pour aller chercher de l’eau. Et lorsque le puits était à sec, ces derniers n’avaient pas d’autre choix que d’acheter l’eau au prix fort. »

Cette initiative remarquable rappelle combien l’eau est rare et doit être chérie.

Cette méthode n’est pas sans rappeler celle de la Warka Water que nous avions découverte en novembre dernier.

Source : Moustacho