Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

Quand le soleil rend l’eau potable…

Copyright Gabriele Diamanti

Copyright Gabriele Diamanti

Les toutes premières recherches sérieuses sur le dessalement de l’eau de mer datent du XVIIIème siècle ; c’est à Stephen Hales (1677-1761) que l’on doit l’une des premières inventions sur le sujet. Cet inventeur britannique de génie propose, entre autres, des solutions techniques pour rendre l’eau potable, conserver l’eau douce ou préserver différents aliments grâce au salage. Elles sont destinées à améliorer la qualité de vie à bord des vaisseaux et répondent directement aux besoins vitaux de la Marine, à une époque où la navigation autour du monde se développe et exige une conservation toujours plus longue des vivres. Il a d’ailleurs inventé une machine pour dessaler l’eau de mer décrite dans son ouvrage «  Expériences physiques sur la manière de rendre l’eau de mer potable, sur la manière de conserver l’eau douce, le biscuit & le bled, & sur la manière de saler les animaux » publié en 1740.

 

La machine de Stephen Hales ( 18ème s.)   

La machine de Stephen Hales ( 18ème s.)

Depuis, des améliorations ont été faites bien sûr, mais tout récemment c’est à l’ italien Gabriele Diamanti que l’on doit une invention pour le moins extraordinaire : l’Eliodomestico, un distillateur qui transforme l’eau salée en eau potable grâce à la seule énergie solaire. Son Eliodomestico fonctionne sans aucune autre intervention que celle du soleil. Aujourd’hui, environ 11% de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable : cette invention représente donc un immense espoir pour tous ces gens, qui vivent généralement dans les pays chauds. En voici le principe : la première étape, c’est de remplir le réservoir supérieur de l’objet avec de l’eau salée, puis de refermer le bouchon. Les rayons du soleil frappent le réservoir et, à l’intérieur, font augmenter la température de l’eau et la pression. Seules les molécules d’eau s’évaporent et elles sont alors collectées par un tuyau placé dans le réservoir, qui récupère et dirige cette vapeur d’eau dans un réceptacle placé quelques centimètres plus bas.

La machine de Gabriele Diamanti ( 21ème s.)

La machine de Gabriele Diamanti ( 21ème s.)

 

Ce dispositif permet après une journée entière d’exposition au soleil de récupérer pas moins de 5 litres d’eau parfaitement potable. L’Eliodomestico ne demande que peu d’entretien et ne requiert aucune énergie : il peut donc être utilisé partout. Ultime détail : son créateur a choisi de mettre son invention à la disposition de tout le monde, en « open source », ce qui signifie en clair que toute personne intéressée par cette technologie peut s’en procurer les plans et construire un Eliodomestico sans rien payer à Gabriele Diamanti, et sans lui demander d’autorisation, tant que l’utilisateur ne s’en sert pas pour gagner de l’argent… Ce concept génial s’inscrit dans la continuité des inventions humaines qui donnent vraiment le sourire !

 

Source : www.univers-nature.com/objet-ecolo/quand-le-soleil-rend-leau-potable-66414.html