Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

The Sea Cleaners nettoyeur des océans

The Sea Cleaners, le bateau nettoyeur

Crédit Photo : The Sea Cleaners

The Sea Cleaners, le premier bateau collecteur de déchets océaniques

Lors de son tour du monde en catamaran de sport, Yvan Bourgnon a ramassé, heurté, chaque jour pendant près de 200 jours des objets plastiques en tout genre. Sa plus douloureuse expérience avec un OFNI (objet flottant non identifié) est sans nul doute lors de la dernière édition de la Transat Jacques Vabre avec Gilles Lamiré, lorsque leur bateau a percuté un container, cassant purement et simplement un de leurs flotteurs et les contraignant à abandonner la course.

Yvan Bourgnon a donc décidé d’agir en faveur de la lutte contre la pollution de nos océans en créant le 11 octobre dernier, l’association THE SEA CLEANERS. Le projet, c’est la construction d’un bateau innovant “LE MANTA“.

Ce bateau permettra la collecte de tout déchet plastique à travers les océans.

Les chiffres que The Sea Cleaners communique sur son site sont dingues :

  • 8 à 10 millions de tonnes de plastiques sont déversés dans les océans chaque année
  • 12 pays génèrent à eux seuls, 50% de cette pollution
  • D’ici 2050, si rien n’est mis en place, on comptera autant de déchets plastiques que d’espèces vivantes dans nos océans, un rapport de 1 pour 1 !

Yvan Bourgnon a donc décidé de faire sa part, comme le petit colibri,  dans cette lutte contre la pollution des océans. Il est évident que la première action à mener, c’est une sensibilisation sur terre auprès des “usagers” de la mer afin de faire évoluer les comportements et ainsi d’enrayer la pollution en amont.

Mais il faut aussi agir, sur les océans pour ramasser ce qui flottent déjà. Une bouteille en plastique met 450 ans pour se dégrader. Sous l’action des vagues et des rayons UV, elle se transformer en micro-déchets puis en nano-déchets qui sont alors directement assimilés par les différents organismes marins, impactant alors toute la chaine alimentaire océanique.

The Sea Cleaners lance donc le projet de construction d’un bateau révolutionnaire appelé le Manta. Ce nom, il  le doit à la raie manta qui a une capacité à filtrer l’eau. Ce bateau est étudié pour collecter les plastiques au plus près des côtes, zones de déversement par excellence. Sa mobilité permettra des déplacements rapides vers les zones de plastiques encore proches des côtes avant qu’ils ne débutent leurs dérives océaniques vers les “continents plastiques”.

Le Manta sera équipé d’un système de collecte inédit, un système biomimétique inspiré des fanons des baleines. L’espace de stockage pourra contenir jusqu’à 300m3 de plastiques permettant ainsi des campagnes de quelques jours à quelques semaines.

Pour éviter des pêches accidentelles, le Manta sera équipé de systèmes sonores afin d’éloigner la faune marine.

Enfin, toutes ces collectes seront géolocalisées, évaluées et analysées avant d’être recyclées. Les données seront ensuite formalisées à bord et transmises à la communauté scientifique internationale.

Ce grand projet ambitieux vient d’être lancé et cherche des partenaires. Une campagne crowdfunding a  même été lancé sur Kiss Kiss Bank Bank,  Alors, si  les océans vous font rêver et que leur avenir vous touche, participez ! A partir de 5€ !