Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

En Route Avec Aile, un voyage zéro carbone

olivier
A 36 ans et un diplôme d’ingénieur en poche, Olivier Peyre est un jeune homme comme les autres qui a tout de même dans les pattes un voyage autour du monde qui a duré près de 8 ans. Déjà, ça, ça fait son petit effet mais si je vous dis qu’en plus son périple était (quasiment) dé-motorisé, alors là vous vous demandez sûrement “mais comment est-ce possible ?”.

La valeur n’attendant pas le nombre des années, c’est à 13 ans qu’Olivier se révèle aventurier dans l’âme, admirant son grand frère parti faire un tour de France à vélo. Cette idée fixe ne le quittera plus : à son tour, il partira à vélo faire le tour du monde ! Pourquoi le vélo ? Car il trouve tout simplement l’idée géniale de pouvoir découvrir le monde avec le même instrument que celui qu’il utilisait pour aller à l’école.

En bon ingénieur qu’il est, il organise son aventure comme un vrai projet d’entreprise et pose une règle du jeu : son tour du monde se fera entièrement (ou presque) sans énergie fossile, pour le challenge personnel et aussi pour réduire son impact sur l’environnement. Il découvre le voilier-stop pour traverser les océans. Le concept : se proposer comme équipier d’un voilier en échange du transport. Le vélo pour l’élément terre, le voilier pour l’élément eau et pour l’air ? Olivier s’oriente vers le parapente, sa passion depuis ses 21 ans. Enthousiasmé par son projet un peu dingue, un sponsor lui offre sa précieuse aile. L’équipement réglé, il se renseigne sur les visas, les zones de guerres à éviter, les saisons des hémisphères à traverser pour les convoyages de bateaux et pour ne pas mourir gelé au fin fond de l’Himalaya par exemple… Une seule erreur pouvant avoir des répercussions dramatiques.

Initialement prévu pour durer 4 ans, Olivier poursuivra son voyage pendant plus de 7 ans soit 2723 jours et 104 759 kms à travers 50 pays. Il les compile sur un blog En Route Avec Aile, joli clin d’œil à son parapente mais surtout à sa tendre moitié venue le rejoindre (par intermittence) sur son itinéraire idéal.

Salar of Uyuni, Bolivia

Salar of Uyuni, Bolivia

Faire des choix plus responsables, un premier pas vers plus de liberté ? “Assurément !”, rétorque Olivier. “Le fait d’avoir, en majorité, fait des choix éclairés, responsables, où j’étais conscient des conséquences, m’a conduit à faire de mon rêve une réalité, et même, à aller bien au-delà !”.

Depuis son retour en décembre dernier, Olivier tente de condenser ses 33 carnets de voyage en un livre de 250 à 400 pages à paraître courant 2017. Vous pouvez y souscrire dès maintenant sur son site internet www.enrouteavecaile.com.

En attendant le récit de ses aventures, je vous laisse regarder sa prestation déjà inspirante au TEDxParis.

Olivier tient à remercier ses partenaires sans qui cette aventure n’aurait pas eu lieu sous cette forme : Ozone, Ecole de parapente Pégase et Particules, Sup’air, Verspieren, Porcher sports, Brunton, Runbo, Kortel Design, Wingshop, Rip’air Cross, Camsports, Le bipbip ainsi que les milliers de mains tendues à travers le monde.