Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

De l’autre côté du miroir : rencontre avec Alice V

 

couronne

Jeune et jolie, aussi talentueuse que généreuse, rencontre avec Alice V, une graine de star au grand cœur.

Alice V, la chanson : passion ou vocation ?
Pour moi, la chanson, c’est définitivement les deux ! Une passion que j’ai depuis que je suis toute petite, entretenue par mon père qui me faisait chanter et me parlait de musique à longueur de journée. C’est également une vocation mais je ne l’ai réalisé que plus tard. J’ai participé à un concours de musique, sans vraiment y croire, parce que ma mère m’a toujours dit « qui ne tente rien, n’a rien » et j’ai gagné ! Je suis partie faire mon premier concert à Milan pour la marque de vêtements Penny Black et je me suis sentie plus heureuse que jamais ! Là, j’ai pris conscience que, de toute façon, je n’avais pas le choix : je ne pourrais pas m’arrêter !

À ton âge, comment concilie-t-on études et musique ?
Ce n’était pas facile en khâgne mais, à la fac, on a déjà un peu plus de temps. Il suffit de s’organiser entre la bibliothèque et les séances en studio ! Mais de toute façon chanter, composer, ça me fait tellement de bien que quand je « travaille » ma voix ou mes chansons, je m’amuse avant tout, alors, je ne vois pas le temps passer. Je n’ai pas l’impression de m’ennuyer. 

Alice04On demande souvent aux artistes de l’exemplarité. En quoi penses-tu pouvoir être un modèle pour ta génération ?
Je ne prétends pas être non plus un modèle pour ma génération, hein ? Mais en tout cas, j’ai envie de faire le bien. J’ai envie de partager avec les autres, sinon la vie est trop triste et (me semble-t-il) un peu inutile. J’ai envie de dire aux autres de faire ce qu’ils aiment déjà. Je pense qu’aujourd’hui, nous sommes beaucoup de jeunes à être angoissés, désabusés, pessimistes sur notre avenir. Du coup, on déprime, on se force à faire des trucs qu’on n’aime pas pour avoir une sécurité, au lieu de vivre notre vie pleinement ! Beaucoup de gens m’ont dit qu’il fallait que je choisisse entre la musique et les cours mais j’ai réussi à faire hypokhâgne / khâgne et sortir major de promo à ma fac tout en m’éclatant dans la musique ! C’est important d’être responsable mais il faut savoir faire ce qu’on aime pour être heureux et ne pas toujours écouter les conseils anxiogènes de ceux qui ont peur et n’arrivent pas à avancer.

Quel est le premier mot qui te vient à l’esprit quand je te parle de musique ?
Je pense que la musique est avant tout un partage. Je me souviens être allée dans la maison de retraite de ma grand-mère qui a Alzheimer, avec ma famille. C’était ce Noël d’ailleurs et il y avait beaucoup de personnes âgées seules. Alors on a improvisé un concert ! J’ai adoré chanter pour eux et les voir s’émouvoir et sourire. Je me suis dit que même si je ne devenais pas une superstar, au moins, j’avais accompli ça et c’était déjà beaucoup. Je reviendrai pour d’autres concerts à l’improviste, c’est sûr !


AlicevJe sais de source sûre que tu prépares un petit concert caritatif, peux-tu m’en dire plus ?
Cet événement est organisé par Fashion For Future, une association humanitaire qui s’occupe surtout des soins à la petite enfance, l’accès à l’éducation et à l’indépendance des femmes. Le principe est d’unir le monde de la mode et celui de la musique afin de récolter des fonds. Leur cause me touche particulièrement parce que je suis la plus grande de mes frères et sœurs et j’ai toujours veillé sur eux. Je suis un peu une « sœur poule ». J’ai conscience de la chance que nous avons d’avoir accès à l’école ou à toutes sortes de structures médicales. Vivre dans un milieu sain est déjà un vrai cadeau de la vie !

Ensuite, en tant que jeune femme en devenir (hihi), j’ai réalisé, en grandissant, que le monde des femmes n’était pas toujours si « rose » justement. Quand on voit que, dans des pays où on avait déjà gagné pas mal de droits, ils veulent supprimer le droit à l’avortement (Espagne), ça fait peur (et c’est un vrai scandale !). J’ai eu la chance d’avoir une mère forte et combattante qui m’a appris à ne jamais me laisser écraser, mais pour certaines, c’est plus difficile, surtout dans des milieux où elles risquent la mort si elles se rebellent !

Alors je sais bien qu’un concert ne changera pas tout, mais ce n’est pas une raison pour baisser les bras ! C’est un super événement, il y aura aussi une vente aux enchères de photographies et de pièces d’art contemporain, avec la participation de grands artistes comme Juergen Teller. L’événement est également parrainé par PU-AMI (Première urgence – Aide Médicale Internationale), une ONG présente dans plus de 18 pays du monde !
Donc si je peux faire ce que j’aime et qui me passionne tout en aidant un peu ceux qui sont dans le besoin, je fonce !

En attendant le concert du 6 juin, je vous laisse patienter avec sa toute première vidéo :





Retrouvez Alice V sur YouTube.
Crédits photos : Arno Lam / Taki Bibelas / Gilad Sasporta