Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

Meludia : l’apprentissage musical à portée de notes

logo_web_couleur-centreAu-delà du célèbre festival, le MIDEM* c’est l’événement de l’année, où le grand public côtoie la crème de la crème des artistes et des professionnels de la musique. Dans cet énorme écosystème musical, labels, éditeurs, distributeurs viennent prendre la température des tendances de l’année et signer des contrats. Le MIDEM, c’est aussi l’occasion pour les entrepreneurs de se faire remarquer et de développer leur réseau. En marge des conférences sur le futur de la musique et des programmes d’éducation et de formation, le Provocateur de Sourires a déniché une petite pépite, un projet novateur comme on les aime.

Meludia est une jeune start-up qui propose une méthode ludique pour appréhender la musique, par le biais des émotions et des sensations. Que celui qui n’a jamais râlé en cours de solfège me jette la première partition ! Rencontre avec Bastien Sannac, PDG et cofondateur de Meludia avec Vincent Chaintrier.

10314476_595870063853105_7257248190704987009_n

On se souvient tous des cours de flûte à bec obligatoires en 6e et de nos difficultés à déchiffrer nos cahiers couverts de hiéroglyphes. Pensez-vous que le solfège « traditionnel » a tué certaines vocations ?

Ah ! Cette fameuse flûte à bec rangée dans nos cartables que l’on sortait sans trop d’enthousiasme lors de nos cours de musique. Le temps passant, ce mauvais souvenir laisse place à la perplexité. On se revoit enfant et c’est avec regret que l’on se dit que, peut-être, avec une autre méthode, on aurait pu nous donner goût à la musique.

La manière traditionnelle d’apprendre la musique peut tuer certaines vocations lorsque, découragés et fatigués d’apprendre le solfège et de répéter leurs gammes sans plaisir, les élèves se démotivent. C’est sûrement pour cela que 85 % des enfants abandonnent avant 15 ans. À cela s’ajoutent tous ceux qui n’ont pas eu le courage de se lancer dans l’apprentissage d’un instrument et d’ajouter à leurs devoirs des dictées musicales et des gammes à n’en plus finir.

Le problème, ce n’est pas tant que la méthode traditionnelle tue des vocations, c’est qu’elle peine à en faire naître, si ce n’est pour les plus téméraires ou les plus doués. L’objectif de Meludia est de nous réconcilier avec la musique, quel que soit notre niveau, et de nous permettre d’apprendre avec joie. Écouter de la musique est un plaisir pour tout le monde. Pourquoi en jouer n’en serait-il pas un ?

Comment l’expression « jouer de la musique » prend-elle tout son sens avec Meludia ?

Parce que l’expression « jouer de la musique » évoque le divertissement, le plaisir. Or, on a tendance à oublier de s’amuser lorsqu’il s’agit d’apprendre la musique. Les méthodes actuelles n’ont pas beaucoup évolué depuis 300 ans. Les efforts qu’elles impliquent font de l’apprentissage de la musique une véritable corvée.

Notre nom Meludia, qui est un jeu de mots entre « mélodie » et « ludique », traduit notre ambition : il s’agit justement de redonner un sens à cette expression « jouer de la musique ». Mais Meludia ne se résume pas à son aspect ludique, puisqu’il s’agit aussi et avant tout d’une méthode « sérieuse ». Pour apprendre et progresser en musique, l’essentiel est de développer son oreille musicale.

02_menuEtoile_01

Ce qu’on appelle l’oreille musicale est ce qui permet de comprendre ce que l’on écoute. Il faut pouvoir donner du sens à la musique et s’approprier son langage. C’est comme lorsque l’on apprend une nouvelle langue. On commence par se familiariser avec les mots, les intonations, les accents… Puis, au bout de quelques temps, on se surprend à penser et même à rêver dans cette langue. Avec Meludia, il s’agit non pas d’apprendre une langue mais un langage : le langage musical. Avec les « pensées musicales » se développe l’imagination qui permettra à chacun de composer, d’improviser, bref, de créer de la musique.

Exercice de familiarisation avec la musicalité : les sons ascendants et descendants

Exercice de familiarisation avec la musicalité : les sons ascendants et descendants

rythmes

Exercice rythmique


À partir de quel âge peut-on avoir accès à la plateforme ?

Comme nous sommes incubés par le Centquatre à Paris, nous avons eu l’occasion de faire tester Meludia à de nombreuses classes. Nous avons pu remarquer que des enfants de 6-7 ans n’avaient aucun problème à comprendre le jeu et à réussir les exercices. Parfois même plus rapidement que leurs aînés !

Après, tout le monde peut s’inscrire : il faut se rendre sur meludia.com et créer un compte. 

Meludia participera au concours Lépine de la Foire de Paris du 30 avril au 11 mai. En attendant, n’oubliez pas que la musique est déjà en vous !

*Marché International du Disque et de l’Edition Musicale

Crédits :
Direction artistique : Muriel Colagrande – Lead Design : Dany Alfonso