Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

La femme « la plus laide du monde » choisit le bonheur

Lizzie Velasquez

Un jour, en surfant sur YouTube, Lizzie Velasquez, une jeune Texane de 24 ans, tombe sur une vidéo au titre racoleur « la femme la plus laide du monde ». C’était une vidéo d’elle. Toute sa vie, elle n’a eu de cesse de relever les défis auxquels font face ceux qui ne ressemblent pas aux autres, jusqu’à cette vidéo cyberdiscriminante qui changea sa vie à jamais.

Atteinte d’une maladie mystérieuse et rarissime qui l’empêche de produire la moindre cellule graisseuse, elle pesait à peine plus d’un kilo à la naissance et aujourd’hui son poids maximum est de 26 kilos. Contrainte de faire plus de 60 repas par jour pour maintenir un niveau d’énergie suffisant (bonbons, pizzas, chips, chocolat – ce qui a priori pourrait faire rêver bon nombre de demoiselles), elle ne prend pas un gramme. À sa venue au monde, elle était si petite que ses parents devaient l’habiller avec des vêtements de poupée ; les médecins étaient plus que pessimistes et pensaient qu’elle ne pourrait jamais marcher, parler et encore moins avoir une vie normale. Elle leur a donné tort. Depuis 8 ans, Lizzie donne des conférences ; elle vient d’obtenir son diplôme universitaire et en est à publier son troisième livre. Son objectif est d’encourager ceux qui vivent avec une différence ou un handicap à surmonter leurs peurs et à vivre pleinement leur vie. Elle raconte son histoire, avec un immense sourire et plein d’humour, comme ce fut le cas lors de sa conférence pour TEDxYouth à Austin au Texas intitulée « Je choisis d’être heureuse » (vidéo en anglais). C’est avec une force et une énergie débordantes qu’elle démontre qu’elle est plus forte que ce que son apparence laisse croire. C’est sa touchante leçon de vie qu’elle partage avec nous.