Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

Le soutien-gorge d’urgence

EBHOME_RAD_9_25_12_USAJusqu’à ce jour, quand on associait les mots soutien-gorge et urgence, on était plutôt enclin à des pensées coquines, voire envisager un arrachage du susdit avec les dents. En tout cas, on pensait arme de séduction massive, portée par les bombes atomiques que toutes les femmes sont.
Avec le soutien-gorge « anti-lacrymo » baptisé Emergency Bra (soutien-gorge d’urgence), le jeu de mot dépasse la fiction. Développé par une scientifique américaine, le Dr Elena Bodnar, cet appareil vise à répondre à des situations d’urgence extrême. Présidente de l’institut de recherche sur le management des risques traumatiques de Chicago, Elena Bodnar a souhaité un appareil très ergonomique permettant à toutes les femmes de se protéger facilement d’une attaque de type NBC (nucléaire, bactériologique ou chimique).
Les développeurs de l’Emergency Bra (ou E-Bra) l’ont équipé de dispositifs sophistiqués comme un détecteur de radiations, qui alerte la propriétaire du soutien-gorge à la première alerte aux radiations ionisantes ou aux rayons gamma. Ce qui ne l’empêche pas d’être sexy et confortable.
Et parce qu’on sait que les femmes sont généreuses (et pas que de poitrine), elles pourront partager le deuxième bonnet de ce soutien-gorge, qui se sépare en deux, avec leur homme.

Source : http://ebbra.com/