Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

Et si on allait manger une pizza imprimée en 3D… sur Mars !?

pizza

Le voyage sur Mars est un peu long, même si les embouteillages ne sont pas nombreux, et les astronautes qui vont effectuer le voyage n’ont pas de stop à la pizzeria du coin chez « Space Tonio », ni de drive-in intergalactique. C’est sûr aussi que ce n’est pas évident de manger 5 fruits et légumes par jour dans les parages.

Pour un tel voyage, sous quelle forme amener les repas ? Nourriture lyophilisée, boîtes de conserves, barres nutritives ? Pas très funky, il faut l’avouer. La NASA envisage une autre possibilité : elle a donné 125 000 dollars à une entreprise américaine pour que celle-ci développe une imprimante 3D capable de cuisiner des pizzas.

Anjan Contractor est ingénieur et le fondateur de Systems and Materials Research Corporation, son entreprise située à Austin au Texas. Il s’est spécialisé dans l’impression 3D à partir de laquelle on peut façonner des objets, voire même des prothèses médicales ou encore du tissu vivant.

L’ingénieux ingénieur a eu l’idée  de développer son concept (à notre avis il a vu beaucoup d’épisodes de Master Chef) et de l’étendre à la cuisine.

Même si l’ambition de la NASA est plus vaste, son intérêt pour les pizzas s’explique par le fait qu’il s’agit d’un aliment que l’on peut empiler par couches : à la place de l’encre ou du plastique traditionnellement utilisés dans les imprimantes 3D, le créateur envisage de les remplir de différents aliments en poudre, riches en glucides et protéines. La première couche est sous forme de pâte sur une plaque chauffante, et une autre cartouche ajouterait la sauce tomate, ainsi que l’eau et l’huile nécessaires. Le tout agrémenté de protéines animales et végétales.

imprimante 3 d 1

Ces denrées resteraient comestibles une trentaine d’années.

Le prototype est encore en phase conceptuelle, mais l’on imagine déjà les implications incroyables que cela pourrait avoir. Outre les voyageurs de l’espace, cette imprimante non seulement éviterait le gaspillage alimentaire mais pourrait également s’appliquer aux malades, personnes en surpoids ou tout autre cas de figure imaginable. En dosant les mélanges avec ce qui est nécessaire à chacun, cela pourrait même être envisagé comme une solution contre l’obésité.

Et pourquoi ne pas rêver grand ? Et si cette imprimante devenait dans le futur l’une des solutions pour la fin de la faim dans le monde en évitant les gaspillages et en allouant mieux les ressources alimentaires ?  Faisons ce rêve ensemble…

Source : L’Express du 22.05.2013 http://www.lexpress.fr/styles/saveurs/video-imprimer-une-pizza-en-3d-c-est-possible-avec-la-nasa_1250828.html