Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

La seule limite est celle de l’imagination

Parfois la vie vous joue des tours surprenants. Sous une apparente catastrophe, elle vous ouvre une porte que vous n’auriez pas pensé explorer.
C’est ce qui est arrivé à Janet Echelman. Peintre pendant 10 ans, elle a vraiment trouvé sa voie en tant qu’artiste quand ses peintures ont disparu. C’est en effet cet événement qui l’a poussée à rechercher un nouveau matériau d’art moins orthodoxe. Avec passion et persévérance, elle est sortie du cadre de la toile pour nous offrir des sculptures tourbillonnantes, flottantes et gigantesques. Pour elle, le ciel n’est pas la limite, la seule limite est celle de son imagination. C’est ce message inspirant qu’elle partage à travers ses œuvres monumentales d’une beauté à couper le souffle bien qu’elles jouent avec le vent et la vibration de la ville.
Un moment de pure créativité.