Crédit : www.mademoisellemaurice.com - Photo : Stève Siracuse

Aux cœurs du Marathon de Paris

IMG_0277 J’avais une idée un peu abstraite de cet événement qui, à mes yeux, était réservé à des « surhommes ». Pourtant, des hommes et des femmes de tous âges, de toutes conditions se pressaient là, dans une ambiance à la fois concentrée et joyeuse, avec cet esprit qui anime les événements sportifs. Dès 7 h 30 du matin, les 39 967 coureurs du Marathon de Paris cette année, se préparaient à parcourir les 42,195 km à travers la ville.

Le marathon a été créé à l’occasion des jeux 066Olympiques d’Athènes de 1896 pour commémorer la légende du messager grec Philippidès, qui aurait parcouru la distance de la ville de Marathon à celle d’Athènes pour annoncer la victoire contre les Perses en 490 av. J.-C. Et c’est toujours une victoire qui est annoncée aujourd’hui lorsque l’on passe la ligne d’arrivée. Une victoire sur soi, sur la vie, un dépassement de ses limites, un de ces moments où l’on se dit « je l’ai fait ! » et où l’on court vers une rencontre : avec soi-même. Il y a une histoire derrière chacune de ces victoires, un chemin personnel propre à chaque participant, du défi sportif au défi sur soi.

059

Devant la ligne d’arrivée, j’ai vu des personnes pleurer, rire, s’effondrer, dans les bras les unes des autres, s’embrasser, crier. Des émotions fortes et palpables qui avaient la tessiture de l’humanité que nous partageons dans ces moments où nous ne faisons qu’Un.








IMG_0276Parmi ces 39 967 coureurs, il y avait Jonathan Caillat que notre magazine a suivi dans cette aventure. Mannequin de renommée internationale depuis près de 17 ans, il a aujourd’hui créé, avec Sissi Johnson, The Fashion Therapists, une structure permettant de mettre à profit son expérience du monde de la mode, tant en matière de conseils (direction artistique, photographie, productions…) que de développement de marques, afin de répondre aux besoins de ses clients et d’apporter des solutions innovantes. Il s’agit avant tout de créer des passerelles et des liens en mettant ses connaissances au profit des autres. Et c’est dans ce même esprit de générosité et de création de ponts entre les êtres, que Jonathan a décidé, pour son premier marathon, de courir sous les couleurs de Fashion For Future.

052Cette jeune ONG, fondée en 2010 par deux mannequins, bénéficie d’une équipe internationale fondée sur la diversité des cultures. Leur travail, en partenariat avec des acteurs locaux qui sont partie prenante, les mène au cœur des communautés où ils aident les enfants et leurs familles à construire un avenir meilleur par l’accès au logement, aux soins médicaux et à l’éducation. C’est avec un dévouement et un cœur immenses que cette jeune association déploie ses efforts pour faire participer, entre autres, les acteurs de la mode à ses actions humanitaires à travers différents événements.

096Ainsi, Jonathan a souhaité, outre ses motivations personnelles, donner du sens à sa course, offrir ses efforts et ses battements de cœur à cette belle cause : « J’aurai une pensée à chaque foulée pour les enfants qui sont dans le besoin et pour l’action de Fashion For Future. Mais aussi, car c’est le jour de la commémoration de la Shoah, pour ceux qui se sont battus pour défendre la Liberté. Nous avons la chance de vivre, de sourire au quotidien, d’avoir tous nos membres, ceux de notre corps, de notre famille, de notre clan. Il faut penser et agir pour ceux qui n’ont pas cette chance ».

On dit que celui qui offre une rose en garde toujours le parfum dans le creux de sa main. C’est en ayant compris que nous ne faisons qu’Un, que ce que l’on fait aux autres, on le fait à soi-même et inversement, et que c’est quand le dépassement de soi rejoint ce qui nous dépasse, que l’on réalise que chaque acte, petit ou grand, compte dans cette course, chaque pas compte pour donner du sens à la vie, pour soi, pour les autres, et que l’on pourrait tous être comme Jonathan, un héros ordinaire… extraordinaire.

www.fashionforfuture.org
www.thefashiontherapists.com
www.jonathancaillat.com